Franck Duboisse World Karate Champion 2014 - Kata Wheel chair - I-karate

Le handikaraté ou le I-karate

Fort de ses racines philosophiques, le karaté moderne a pu se tourner aussi vers des pratiquants dont les handicaps physiques ou mentaux ne permettaient pas une pratique stricte des différents exercices préconisés dans les styles et les écoles officielles. Certains Maîtres se sont attardés sur ces pratiques et en ont parfois fait un style à part entière.

D'autres se sont penchés sur la pratique de ce sport en fauteuil roulant pour en faire un handisport très attractif : on trouvera des pratiquants en France, au Canada, en Irlande, en Allemagne et en Belgique. Le Goju-ryu Kuyukai a ainsi revisité tous les katas du style pour les transposer pour une pratique en fauteuil. C'est le sensei belge et champion du monde WKF Franck Duboisse qui a réalisé cette tâche alors qu'il rencontrait de graves problèmes de mobilité.

La fédération française de karaté et disciplines associées a créée une commission nationale handikaraté. Elle a également créé un DVD Karaté et Langue des signes en collaboration avec des associations de personnes sourdes.

Les compétitions officielles commencent à connaître l'organisation d'épreuves de kata et de kumite en chaise. C'est le cas de l'International Goju Karate Cup (Belgique) ou encore de l'Open d'Istanbul qui ouvrent leurs portes aux pratiquants en chaises actives. La liste des événements du calendrier s'est étoffée considérablement ces dernières années.

La WKF vient d'ouvrir plusieurs catégories pour un public de karatékas ayant un handicap lors des derniers championnats mondiaux à Brême en novembre 2014.

Trois catégories étaient ouvertes :

  1. Personnes ayant un handicap mental
  2. Personnes ayant un handicap visuel
  3. Personnes ayant un handicap de la mobilité

Plus de 20 pays ont envoyés des athlètes pour cette première édition historique dans le monde sportif où athlètes valides et athlètes handicapés se sont côtoyés pendant plusieurs jours

En Belgique encore, une nouvelle association transversale, l'IKF est maintenant très active et a mis sur pied des événements sportifs en intégration avec des valides où l'on voit se confronter des personnes autistes ou des personnes ayant une déficience mentale.

Depuis 2015, pour des raisons de compréhension internationale et pour mettre l'accent sur la pratique intégrée, l'appellation handikaraté est délaissée au profit du concept de i-karate