Si ce que tu as à dire n'est pas plus beau que le silence, tais toi.

 

L’ÉQUIPE ARBITRALE 

Pour chaque rencontre, l’équipe arbitrale sera composée de: un Arbitre (SHUSHIN), quatre Juges (FUKUSHIN) et un Superviseur de la rencontre (KANSA).

  1. Dans une rencontre de kumité, l’Arbitre et les Juges ne doivent pas avoir la même nationalité que les compétiteurs.

  2. En outre, pour faciliter les opérations des rencontres, des chronométreurs, marqueurs, annonceurs et superviseurs, seront désignés.

  3. En outre, pour faciliter les opérations des rencontres, des chronométreurs, marqueurs, annonceurs et superviseurs, seront désignés. 

EXPLICATION:

I. Au début d’une rencontre, l’Arbitre se tient sur le bord extérieur de l’aire de compétition. Les Juges 1 et 2 se tiennent sur la gauche de l’Arbitre et le Superviseur de la rencontre et les Juge 3 et 4 se tiennent à sa droite.

page8image24120

2. Après l’échange traditionnel des saluts entre les compétiteurs, et l'équipe arbitrale, l’Arbitre fait un pas en arrière, les Juges et l'Arbitre se retournent lui faisant face, et tous se saluent et ils vont occuper leurs positions.

3 Lorsque tous les Juges changent, les Officiels qui sortent, à l’exception du Superviseur de la rencontre, se placeront comme au début de la rencontre, ils se saluent entre eux et à la suite ils quittent l’aire ensemble.

4 Quand les Juges changent individuellement, le Juge entrant rejoint le Juge sortant, ils se saluent et échangent leurs positions.

5 Dans les rencontres par équipes et à condition que l'équipe arbitrale complète ait les qualifications nécessaires, les positions de l'arbitre et des juges pourront alterner entre chaque rencontre. 

GESTES DE BASE

 

OTAGAI-NI-REI

L'arbitre demande aux compétiteurs de se saluer entre eux.

SHOBU HAJIME

 « Commencer le combat »

 Après l’annonce, l’arbitre recule d'un pas

 

 

TSUZUKETE HAJIME

  « Reprendre le combat – commencer »

Au moment où l'arbitre annonce "Tsuzukete", il prend la position zen-kutsu dachi et étend ses bras, paumes des mains en direction des compétiteurs. Au moment où il annonce « Hajime », il tourne les paumes en ramenant rapidement les bras l'un vers l'autre tout en reculant d'un pas.

 

 

YAME

« Arrêt » 

Interruption ou fin du combat. Au moment où il annonce "YAME",

l'arbitre coupe de haut en bas avec la main.

 

 

 

POINTAGE 

 

AIUCHI

 « Techniques valables et simultanées »

Aucun point n'est accordé aux compétiteurs, l'arbitre ramène les poings l'un vers l'autre à hauteur de la poitrine.

SHUGO

 « Appel des juges »

 L'arbitre appelle les juges à la fin du combat, ou pour demander une disqualification par Shikkaku.

 

TECHNIQUE TROP FAIBLE

 L'arbitre indique aux juges que la technique n'a pas la puissance suffisante,

en agitant la main de haut en bas.

AKA A MARQUÉ LE PREMIER

 L'arbitre indique aux juges que AKA a marqué le premier, en ramenant la main droite ouverte dans la paume gauche.

AO A MARQUÉ LE PREMIER

 L'arbitre indique aux juges que que AO a marqué le premier, en ramenant la main gauche ouverte dans la paume droite.

 

ANNULE LA DERNIERE DECISION

 L'arbitre se tourne vers le compétiteur, annonce « AKA » ou « AO », il croise les bras, puis les écarte en coupant, paumes des mains vers le bas, pour indiquer que la dernière décision a été annulée.

 

TECHNIQUE BLOQUÉE OU SURFACE NON VALABLE

L'arbitre place la main ouverte au-dessus de l'autre bras, pour indiquer aux juges que la technique a été bloquée ou a atteint une surface d'attaque non valable.

TECHNIQUE MANQUÉE

L'arbitre indique aux juges que la technique a dévié ou manqué la cible,

en passant son poing fermé devant le corps.

DISTANCE INCORRECTE

 « Trop loin »

L'arbitre indique aux juges que la distance de la technique n'est pas correcte, en maintenant les deux mains, paumes face à face, à une distance d'environ 30 centimètres.

RECONSIDÉRATION

 L'arbitre demande aux juges, après avoir indiqué la raison,

de reconsidérer leurs opinions, 

TORIMASEN

 « Technique non valable »

 L'arbitre croise les bras puis les étend vers le bas en coupant, paumes des mains tournées vers le bas.

YUKO

« 1 point »

L'arbitre étend le bras à 45° vers le bas, du côté de celui qui a marqué. Il annonce ; Aka ou Ao, la technique, Ippon. Par exemple ; Ao chudan-zuki Yuko.

WAZA ARI

« 2 points »

 L'arbitre étend le bras à hauteur d'épaule, du côté de celui qui a marqué. Il annonce ; Aka ou Ao, la technique, Waza ari.

IPPON

« 3 points »

 L'arbitre étend le bras vers le haut à 45°, du côté de celui qui a marqué. Il annonce ; Aka ou Ao, la technique, Ippon.

AKA NO KACHI

 « Rouge est vainqueur »

À la fin du combat, l'arbitre étend le bras droit à 45° vers le haut, 

du côté du vainqueur.

AO NO KACHI

 « Bleu est vainqueur »

À la fin du combat, l'arbitre étend le bras gauche à 45° vers le haut,  du côté du vainqueur.

HIKIWAKE

 « Égalité »

Dans le cas d'égalité, l'arbitre croise les bras devant sa poitrine, puis les étend vers le bas, paumes des mains tournées vers l'avant.

INFRACTION DE CATEGORIE 1

CONTACT EXCESSIF

 L'arbitre indique aux juges qu'il y a eu un contact excessif,

une infraction de catégorie 1.

 MUBOBI

 « Manque d’égard pour sa propre sécurité »

L'arbitre touche son visage, puis tournant le tranchant de la main vers l'avant, il fait une rotation devant son visage, pour indiquer aux juges que le compétiteur s'expose lui-même au danger.

 

INFRACTION DE CATÉGORIE 1

CHUKOKU

Avertissement de catégorie 1, sans pénalité. L'arbitre se tourne dans  la direction du fautif et croise les mains ouvertes bord à bord à hauteur de poitrine.

INFRACTION DE CATÉGORIE 1

KEIKOKU

L’arbitre indique une faute de catégorie 1,

puis pointe l'index vers les pieds du fautif.

INFRACTION DE CATÉGORIE 1

HANSOKU CHUI

L’arbitre indique une faute de catégorie 1,

puis pointe l'index vers le ventre  du fautif .

INFRACTION DE CATÉGORIE 1

HANSOKU

L’arbitre indique une faute de catégorie 1, puis pointe l'index vers le visage du fautif, bras tendu, et annonce la victoire de l'adversaire.

INFRACTION DE LA CATEGORIE 2

JOGAI

« Sortie de l'aire de compétition »

L'arbitre indique aux juges qu'il y a eu « sortie » en pointant l'index vers le bord de l'aire de compétition, du côté du fautif.

ÉVITER LE COMBAT

L'arbitre fait un cercle avec son index vers le bas pour signaler une infraction de catégorie 2.

ATTAQUES DANGEREUSES ET SANS CONTRÔLE

L’arbitre place son poing sur le côté de la tête pour signaler aux juges une infraction catégorie 2.

PARLER OU PROVOQUER L' ADVERSAIRE,

COMPORTEMENT IMPOLI

L'arbitre lève son index à ses lèvres pour indiquer

aux juges une infraction de catégorie 2.

PASSIVITE

L’arbitre tourne ses poings entre eux devant la poitrine pour indiquer une infraction de catégorie 2.

FEINDRE OU EXAGÉRER UNE BLESSURE

L'arbitre amène ses deux mains au visage pour signaler

aux juges une infraction  de catégorie 2.

INFRACTION DE CATÉGORIE 2

CHUKOKU

Avertissement de catégorie 2, sans pénalité. L'arbitre pointe l'index, bras replié,en direction du visage du fautif.

INFRACTION DE CATÉGORIE 2

 KEIKOKU

L’arbitre indique une faute de catégorie 2, puis pointe l'index vers les pieds du fautif.

INFRACTION DE CATÉGORIE 2

 HANSOKU CHUI

L’arbitre indique une faute de catégorie 2, puis pointe l'index vers le ventre du fautif.

INFRACTION DE CATÉGORIE 2

HANSOKU

L’arbitre indique une faute de catégorie 2, puis pointe l'index vers le visage du fautif, et annonce la victoire de l'adversaire.

SHIKKAKU

«Disqualification, quittez l'aire de compétition !»

L'arbitre pointe d'abord l'index, bras plié, vers le visage du fautif. Ensuite, il pointe le visage, bras tendu, puis vers l'arrière en annonçant « Aka (ou Ao) Shikkaku ». Il déclare ensuite une victoire pour l'adversaire.

KIKEN

« Renonciation »

L'arbitre pointe l'index vers la ligne d'origine du compétiteur,

puis annonce la victoire de l'adversaire.

 

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •